Us: take my hand lien secret

Prix réduit Prix $409.99 Prix régulier


38% soie, 34% coton, 28% ramie
300 GSM

 

Après avoir parlé au téléphone avec Marie-Christine, qui avait pris le soin de me partager son histoire, j'ai su que cette écharpe lui serait destinée. Étant donné la confidentialité qui accompagne les projets d'adoption en banque mixte, nous ne pouvons vous divulguer l’entièreté de l'histoire, mais j'ai eu l'honneur que Mme Beaudry me la confie. Nous avons eu les yeux plein d'eau ensemble et la seule chose que j'ai pu lui dire c'est: Comment on peut arriver à faire le deuil d'une personne encore vivante?

 

Histoire 2: Te porter autrement
Par Marie-Christine Beaudry

 

Après plusieurs années d’essais infructueux et un processus en fertilité non concluant, nous avons décidé que nous allions devenir une famille d’une façon différente de la moyenne. Nous nous sommes tournés vers la banque mixte disponible au Québec avec le département de la protection de la jeunesse. Cela signifie que des enfants à haut potentiel d’adoption, au regard de leur situation familiale, sont d’abord confié pour une période d’environ 2 ans à une famille d’accueil. Puis, suite à l’analyse de la situation au cours de cette période, les autorités décident si l’enfant retourne dans son milieu familial biologique ou s’il sera adopté par sa famille d’accueil.

 

Ça aura été une longue aventure où la patience était de mise. Dans notre parcours, nous avons accueilli une magnifique petite fille. Je l’ai bercée, aimée et cajolée. Après plusieurs mois de tendresse donnée sans retenue, notre fille de cœur est retournée dans son milieu biologique. Quand ça s’est produit, notre monde s’est écroulé. Perdre l’enfant tant attendu depuis toutes ces années a été la plus grande peine de notre vie. Faire le deuil de quelque chose de vivant est particulier. Se retenir de ne pas aller la retrouver fût un grand défi.

Pour essayer de passer au travers mon conjoint et moi nous sommes relevés les manches et nous avons décidé de se créer un beau moment au milieu de cette tempête et c’est devant famille et amis que nous nous sommes unis pour la vie. Puis, comme le désir d’avoir un enfant est souvent plus fort que tout, on s’est remis en liste pour un autre petit cadeau de la vie en espérant cette fois-ci que ce serait la bonne.

Par un beau soir d’été, on recevait cet appel tant attendu. Un beau petit garçon de 6 jours nous attendait à l’hôpital. Une grande excitation, mais couverte d’un petit nuage gris et d’une peur de s’attacher en offrant un amour inconditionnel et avoir peur de perdre un enfant à nouveau. Ce petit être allait devenir notre fils. Notre miracle de l’adoption et, cette fois-ci, ce fut pour la vie. C’est là que le portage et les écharpes de Dahlia sont entrées dans ma vie. J’ai décidé que je n’avais pas conçu ce petit être, mais que j’allais le porter d’une autre façon. Créer avec lui tous les liens d’attachement possibles et le sentir respirer coller sur mon cœur à chaque minute de la journée. Son arrivée parmi nous et tous ces moments collés à écouter son cœur m’ont sauvée. Ça a sauvé la maman qui avait perdu une fille un an auparavant et qui avait dont regretté de ne pas l’avoir tenue dans mes bras plus encore. De ne pas lavoir bercée plus encore. Avec mon fils, jamais je ne pourrai regretter les « plus encore » parce que grâce à mes merveilleux foulards magiques, je peux profiter de chaque instant et le bercer collé au son des battements de mon cœur. Chaque écharpe que j’utilise à sa propre histoire. Je porte aujourd’hui mon fils dans une écharpe Dahlia qui porte un petit quelque chose de sa sœur de coeur.